Le crypto-anarchisme expliqué concrètement


Moins de centralisation, plus de démocratie.

Les technologies sécurisées par cryptographie sont en mesure de faire émerger des organisations distribuées, sans centre de pouvoir corruptible. Par exemple, avec le néolibéralisme, nous avons placé le “Marché” au sommet de la pyramide, au-dessus de nos États ; il s’agirait de remettre la “Finance” à sa place.

Une organisation verticale n’est pas adaptée à toutes les situations, ainsi une organisation plus horizontale s’avère parfois davantage efficace et souhaitable, tel que dans le cas de la gestion d’un commun.

Une révolution économique nous tend les bras.

Le principal moteur de notre économie actuelle est la quête de profits. Désormais presque tout doit rapporter, être rentable. Et si l’on pouvait modérer cet état de fait avec l’aide des crypto-monnaies ? Espérer une société plus humaine ne suffit pas pour que celle-ci advienne, une infrastructure technique doit la supporter.

Pour schématiser grossièrement, il existe deux façons d’injecter de la monnaie dans l’économie : les dépenses de l’État et les emprunts / crédits des entreprises ou des ménages auprès de leurs banques. Avec les crypto-monnaies de nouvelles options s’offrent à nous. L’économie pourrait alors se défaire un tant soit peu de sa dépendance envers l’État et envers l’exigence de rendement du capitalisme.

La crypto-révolution économique, pourquoi faire ?

Conserver telle quelle notre infrastructure économique capitaliste et espérer un monde différent est folie. Dit autrement, pour résoudre nos problèmes, ne comptons pas sur le système qui les crée ou les amplifie. Concrètement, avec l’aide des crypto-monnaies, l’on peut d’ores et déjà commencer à résorber :

Article du Monde sur la fraude fiscale (SwissLeaks)

Problème #1 – Dérives bancaires

Les crypto-monnaies peuvent réduire notre dépendance envers les institutions en charge de notre système de paiement, qui profitent d'une situation ...
Lire la suite…
Horloge de la dette du site The Economist (carte du monde)

Problème #2 – Dette publique

Les crypto-monnaies peuvent nous aider à circonscrire le problème de la dette publique, en revisitant le fonctionnement des monnaies-dettes et ...
Lire la suite…
Impression écran des premières lignes du Traité de Lisbonne

Problème #3 – Traités européens

Les traités européens encadrent l'utilisation de l'euro et imposent des politiques économiques néolibérales aux pays ayant adopté la monnaie unique ...
Lire la suite…
Courbes du modèles proie-prédateur ("stagnation séculaire")

Problème #4 – Crise de l’euro

Au regard d'une future crise économique, penser que posséder des euros sur un compte bancaire est sans risque, relève - ...
Lire la suite…
Illustrations d'un système centralisé, décentralisé et distribué

Problème #5 – Dérèglement climatique

Les crypto-monnaies peuvent contribuer à tempérer le problème du dérèglement climatique. Pas de “capitalisme vert” ici, mais une remise en ...
Lire la suite…
Image du visage d'un hacker avec en filigrane, des inscriptions evoquant la cryptographie et l'informatique en general.

#Bonus – Tutoriels

Il existe une multitude de façon de militer et de devenir acteur du changement. Avec les crypto-monnaies, n'importe qui peut ...
Lire la suite…

Il n’y pas que le Bitcoin dans la vie.

Pour certains, les crypto-monnaies n’ont pas d’avenir car trop énergivores et trop volatiles. C’est faire du Bitcoin une généralité. 1/ Certaines crypto-monnaies sollicitent très peu d’énergie pour fonctionner. 2/ Rien n’oblige à passer par la Bourse (i.e. les Exchanges) pour fixer leur cours ; autant se dispenser de la spéculation.

Les crypto-monnaies sont, à l’heure actuelle, la technologie la plus prometteuse lorsqu’il s’agit d’organiser plus démocratiquement notre économie.

Techniquement, l’âge des banques est derrière nous.

Avec l’aide des crypto-monnaies, aujourd’hui, nous pouvons mettre en place une gestion des paiements :


On ne résoudra pas les crises de notre monde,
avec le système économique qui les cause.