À propos de l’essai

Titre : S’émanciper du Système

Sous-titre : à l’aide des crypto-monnaies.

Résumé : Si l'on ne change pas de cap, tout porte à croire que toujours plus de dettes, de chômage et de catastrophes naturelles nous attendent dans le futur, de quoi donner envie à certains de s'émanciper du système. Bonne nouvelle : avec l'aide des crypto-monnaies, cela devient possible.

Qui a écrit cet essai ?
Enchanté, je m'appelle Aurélien. Début 2014 je pars vivre à San Francisco. Là-bas, tandis que je me rends pour la première fois au travail, je fais l'expérience de devoir enjamber un S.D.F. occupé à rendre l'âme sur le trottoir entre Howard Street et la 5ème. N'ayant ni monnaie ni nourriture à offrir au pauvre homme, je passe mon chemin.

Je commence alors à remettre en cause notre organisation économique. Que nenni. En vérité, confronté quasi-quotidiennement à la détresse présente dans les environs de Tenderloin, je m'habitue rapidement à cet état de fait et met mon empathie sur pause. Richesse excessive et intolérable misère ont toujours existé, non ?

Par chance, dans les mois qui suivent je me familiarise avec les crypto-monnaies, la blockchain et le déconcertant « internet of money », à même de révolutionner notre concept de l'argent et par conséquent le comportement du capitalisme de ce début de XXIe siècle. Bien sûr cela ne se fera pas en un jour, alors petit à petit est arrivée l'envie d'écrire un livre sur le sujet.

Cet essai est consultable en ligne en cliquant sur l'image.

À qui cet essai économique s’adresse-t-il ?
Ce présent ouvrage d'économie a été écrit avec l'intention d'être le plus accessible possible ; il s'adresse en particulier aux courageux néophytes.

L'exercice de vulgarisation appelle cependant son lot d'approximations, de raccourcis, d'imprécisions et d'affirmations manquant de nuances ou de contexte, à l'image d'une carte géographique dont la vocation n'est pas de retranscrire la réalité dans toute sa complexité.

Pourquoi se sentir concerné par cet essai ?
Si vous êtes d'une sensibilité plutôt de 'droite' :
Désendettement → Nos euros ne sont pas garanties par un certains poids d'or comme du temps de l'étalon-or, mais par toutes sortes d'actifs financiers, dont des reconnaissances de dettes, tel que les bons du Trésor. Pour que nos nations soient suffisamment approvisionnées en monnaie, elles se doivent d'être lourdement endettées (la dette négociable). Recourir aux crypto-monnaies pourrait financer l'activité économique sans creuser notre déficit, et donc faciliter le remboursement de nos dettes.

Chômage → Nos euros scripturaux étant gagés par des titres de dettes, la quantité de monnaie en circulation est restreinte par notre plafond d'endettement. Heureusement s'endetter auprès d'une banque n'est plus le seul moyen de créer de la monnaie. Grâce aux crypto-monnaies, de nouveaux fonds peuvent ainsi être débloqués, de quoi soutenir des projets à forte utilité sociale, de quoi donner du travail à d'anciens chômeurs.

Si vous êtes d'une sensibilité plutôt de 'gauche' :
Migration économique → Nos devises étant gagées par des titres de dettes, seuls ceux capables de s'endetter ont accès à la monnaie (les banques prêtent rarement à un agent économique financièrement fragile). Pour gagner leur vie, les exclus de ce système doivent donc se rendre là où la monnaie se trouve. Démocratiser la monnaie, c'est en faciliter l'accès aux populations pauvres et limiter d'autant leur nécessité d'émigrer.

Écologie → Effectuer une transition énergétique, contenir le réchauffement climatique, innover pour rendre habitables des territoires qui ne l'étaient plus sont des exemples de missions très coûteuses ; tant que nous serons surendettés, il est peu probable que nous réunissions un jour les moyens nécessaires à leur mise en œuvre. Ainsi, un système de crypto-monnaies raisonnablement énergivore amènerait des fonds bienvenus à la défense de notre environnement.



Votre adresse email ne sera pas revendue. Aucun risque de spam ici.