Vidéo : identifiez 3 défauts majeurs du capitalisme.


Le capitalisme est né d’une aporie monétaire : la fonction de réserve de valeur de la monnaie étant venue entraver sa fonction d’intermédiaire des échanges, il a fallu permettre à l’argent épargné d’être réinjecté dans l’Économie. Cette organisation économique montre aujourd’hui ses limites.


Notre organisation économique est-elle parfaite ? Non, nous pouvons l’améliorer.

Comment l’Économie peut-elle à la fois être toujours plus productive, plus efficace, et pourtant voir l’argent se raréfier, le chômage augmenter, les salaires stagner ?

Jean-Baptiste Bersac

Avez-vous déjà remarqué que sur ces dernières décennies, les pays les plus endettés sont systématiquement les pays les plus riches ?
Pour vous en rendre compte, observez attentivement la carte ci-dessous.

Impression écran de The global debt clock du site economist.com ;  les pays les plus endettés sont systématiquement les pays les plus riches.
Aucun gouvernement ne peut émettre de l’argent comme il l’entend,
alors d’où vient l’argent ?
(Impression écran de The global debt clock du site economist.com)

En ce début de XXIe siècle, celui qui s’endette se voit confier de la monnaie fraîchement créée, c’est le principe du crédit. En bref, plus un pays, une entreprise ou un particulier s’endette auprès du système bancaire et financier, plus ils ont de la monnaie à leur disposition. Pour qu’il y ait sans cesse plus de monnaie, toujours plus de dettes doivent être contractées, ce qui est problématique.

À l’instar de nos réserves d’or autrefois, c’est au tour de nos “réserves de dettes” de venir à manquer. Puisque nous ne pouvons pas indéfiniment nous endetter au-delà du raisonnable, notre désir de croissance (qui appelle toujours plus de monnaie) s’oppose à notre volonté de nous désendetter (qui entrave la création de monnaie supplémentaire).

Le capitalisme a été une réponse à une problématique monétaire, à savoir permettre aux banques de réinjecter notre épargne dans l’Économie, en la prêtant à intérêt, ce qui explique en partie la crise actuelle de la dette. Pour en sortir, nous allons devoir créer une ou plusieurs monnaie(s), sans avoir à nous endetter auprès du système bancaire et financier.


Transformer le capitalisme revient à mieux faire circuler la / les monnaie(s) dans l’Économie, en la / les créant autrement qu’en s’endettant auprès du système bancaire et financier. C’est précisément là qu’interviennent les crypto-monnaies.

Pour contribuer à la transformation du capitalisme,
parcourez nos -> CRYPTOMODULES <-