Néomaïeutique

Si vous avez lu notre essai économique, vous avez rencontré le terme néomaïeutique, l’art de faire naître un nouveau monde. Il s’agit de rassembler ici des actions ou habitudes concrètes permettant de faire évoluer notre modèle de développement.

Pourquoi Néomaïeutique ?
1 – Maïeutique
En philosophie, le terme maïeutique désigne la méthode socratique permettant de faire “accoucher les esprits”, c’est-à-dire amener un interlocuteur à exprimer de nouvelles connaissances. Comment ? En questionnant l’élève sur certaines imprécisions ou contradictions décelées dans ces propos et ce, afin qu’il fasse évoluer par lui-même sa réflexion.

Selon des recherches en neurosciences (cf. argumentative theory), au fil des âges, le raisonnement humain se serait développé par nécessité de persuader, de remporter le débat sur la meilleure décision commune à prendre. Cela expliquerait pourquoi notre cerveau serait nettement plus habile pour repérer les failles dans l’argumentaire adverse, que dans le nôtre.

Est-il fréquent lors d’un repas de famille, qu’un convive change ses positions et rejoigne le point de vue qui lui était opposé ? Non, notre cerveau nous plaçant trop rarement dans ces dispositions là. La maïeutique permettrait ainsi d’éviter ce réflexe défensif, pour mieux attaquer nos certitudes et parfois détecter celles infondées.


2 – Néomaïeutique
Quant à la néomaïeutique, c’est une méthode dont la vocation est de faire “accoucher les sociétés”, c’est-à-dire amener les habitants d’un territoire à exprimer de nouvelles valeurs. Comment ? À l’aide d’une communauté qui réduirait sa dépendance envers le “Système” et les dérives qu’il engendre volontairement ou non et ce, afin de libérer plus d’espace aux alternatives pertinentes.

L’expérience de Stanford (P. Zimbardo, 1971) ou encore l’étude du bon Samaritain (J. Darley et D. Batson, 1973) ont montré qu’en plus de nos traits de personnalité, nos comportements sont avant tout influencés par le contexte dans lequel nous nous trouvons. En d’autres termes, il faut que notre environnement change pour que nos modes de vie s’adaptent.

Puisque pour faire évoluer nos habitudes nous avons généralement besoin de stimuli extérieurs, ne suffirait-il pas de nous y contraindre par des lois ? Non, il est peu raisonnable d’attendre des réformes qu’elles produisent des miracles. La néomaïeutique permettrait ainsi de favoriser l’émergence d’un nouveau modèle de développement, poussant un plus grand nombre à agir et consommer différemment.

En partant du principe qu’un nouveau type de société ne peut naître qu’à la condition que l’on puisse s’émanciper un tant soit peu de l’ancien, devenir néomaïeuticien c’est se dissocier aujourd’hui et autant que possible du “Système” (ce qui est à portée de tous, vraiment).
Mais d’abord, une vision d’ensemble :


Cependant en arriver là demandera un peu d’organisation, et c’est ici que les néomaïeuticiens interviennent. En adoptant les 7 réflexes économiques simples présentés ci-après, nous pouvons dès maintenant préparer l’après-effondrement ; non seulement éviter le pire, mais accélérer le changement.

1 - Boycott
2 - Buycott
3 - Épargne solidaire
4 - Retrait d'espèce
5 - Ouvrir un portefeuille de crypto-monnaies
6 - Rejoindre une monnaie locale
7 - Promouvoir la gratuité