Crypto #4 – Favoriser la résilience


Il nous arrive tous de penser qu’il est trop tard, que nous allons laisser une planète inhospitalière aux générations futures ; difficile de concevoir comment les crypto-monnaies pourraient changer la donne. Une autre Économie est pourtant possible.


I – L’argent, racine de tous les maux ?

Quel est l’un des critères majeurs pour juger de la faisabilité d’un programme politique ? Le budget, la réalité des moyens financiers alloués à son exécution. Agir nécessite d’avoir des fonds pour le faire. Dit autrement, une méthode efficace pour faire faire quelque chose par quelqu’un, c’est encore de le payer pour faire cette chose. Après tout, tout travail mérite salaire. Premier point.

Il est difficile d’imaginer une société sans monnaie.

Deuxième point : effondrement ou non, toujours est-il que conserver notre organisation économique telle quelle, sans rien n’y changer, et s’attendre à obtenir des résultats différents, relève d’une naïveté sans borne. La destruction de l’environnement et les inégalités sociales vont continuer à s’aggraver, c’est structurel (cf. notre quiz ou l’excellente chaîne Heu?reka).

Or, peut-on imaginer réaliser une nécessaire lutte contre le dérèglement climatique en “retournant” au troc ? Pas davantage. L’émergence d’une économie parallèle semble donc indispensable (troisième point). En bref, si l’argent est souvent vu comme le problème, la monnaie peut également s’avérer être une importante composante de la “solution”, qu’elle soit locale, crypto, voire crypto-locale.


II – Déconstruire notre impuissance

Notre société emprunte sa monnaie à un intermédiaire, nous vivons à crédit, nous “louons” nos euros à certains établissements bancaires (cf. Vidéo). Cependant, comment faire lorsque le prétexte de l’intérêt général ne suffit pas à la finance pour accepter de nous en prêter davantage ? Nous laisse-t-elle un autre choix que de créer notre propre monnaie ?

La planète Terre ne signera pas de chèque libellé en euros ou en dollars, en mesure de nous donner les moyens financiers de mettre en place les mesures écologiques ou sociales indispensables à notre résilience. Les sous, il va falloir les trouver, et voilà pourquoi les crypto-monnaies peuvent s’avérer être de précieuses alliées, en donnant du budget à nos maires ou à la société civile.

Le tissu économique de ce début de XXIe siècle serait effectivement plus résilient avec une société civile autonome. Mais cela ne se produira pas spontanément : à part le bénévolat, agir demande des fonds, que nous n’obtiendrons pas auprès d’un système financier obsédé par le profit (d’où un recours souhaitable aux crypto-monnaies).

Schéma explicatif du rôle que pourrait jouer la société civile dans les années à venir, si elle s'empare judicieusement des crypto-monnaies.
Les pouvoirs publics pourraient, localement, faire face à un nouvel interlocuteur crédible,
car ayant enfin les (crypto-)moyens de ses ambitions.

III – Résilience : à nous de jouer

Les initiatives monétaires débutent généralement à petite échelle (il est en effet difficile de convaincre des millions de concitoyens d’un coup). Quid des crypto-monnaies locales ? L’échelle locale entrave la spéculation et limite la consommation énergétique, tandis que la cryptographie prévient le risque de faux-monnayage ou de triche, ce qui favorise la confiance.

Tous les jours, nos banques commerciales émettent de la monnaie lorsqu’elles accordent un crédit, sans que cela ne provoque de l’inflation, alors, pourquoi ne pas les imiter et crypto-financer l’Économie locale ? En soi, l’argent des banques n’est pas intrinsèquement supérieur à une crypto-monnaie, bien au contraire.

Module4

Ne rien changer ou compter uniquement sur le système capitaliste pour relever les défis majeurs promis par le XXIe siècle est suicidaire. Ce n’est pas non plus en “retournant” au troc, que l’on parviendra à les relever. Avoir une Économie fonctionnelle est toujours une bonne chose, cela favorise notre résilience. Les crypto-monnaies se posent ainsi comme un outil opportun.

Vous voici rendu(e) au terme du module #4, qui présentait les crypto-monnaies comme un moyen de nous rendre moins dépendant du système capitaliste, mais surtout de financer notre résilience. Si nous ne nous saisissons pas des crypto-monnaies, les “puissances de l’argent” continueront d’être seules aux commandes.

N.B. : Une crypto-monnaie locale permettrait d’établir une Économie parallèle, mais pas forcément séparée : si je veux des cryptos, je dois pouvoir en échanger contre mes euros, si je veux des euros, je dois pouvoir en échanger contre des cryptos. Il ne s’agit pas d’être anticapitaliste, mais de ne pas laisser la quête de profits être le principal moteur de l’Économie.


 Pour espérer un avenir meilleur, le capitalisme ne doit plus être la seule force économique en présence. Pour ce faire, le privilège de « frapper monnaie » ne doit plus être monopolisé par le système bancaire et financier. C’est la meilleure méthode pour transformer une organisation économique, comme nous le rappelons dans ce -> TABLEAU DES ÉVOLUTIONS ÉCONOMIQUES <-