Dossier : l’utilité des crypto-monnaies expliquées aux écolos


Savez-vous qu’une révolution économique nous tend les bras ?

Depuis les années 80, la quête de profits règne sur l’économie. Désormais presque tout doit rapporter, être rentable. Et si ce n’était pas une fatalité ? Et si pour favoriser une société plus humaine, il suffisait de modifier notre logiciel économique (trop orientée “lucrativité”) ? C’est là qu’interviennent les crypto-monnaies.

L’allocation de la monnaie dans l’économie est principalement effectuée par des établissements à but lucratif (le ”Marché“) via les crédits et les prêts à intérêts, ainsi que – dans une moindre mesure – par les dépenses publiques de l’État.
Et si à l’aide des crypto-monnaies, on créait un troisième mode d’allocation de la monnaie dans l’économie, confié par exemple à la société civile ?


La crypto-révolution économique, pourquoi faire ?

Conserver telle quelle notre système économique capitaliste et espérer un monde différent est folie. Dit autrement, pour résoudre nos problèmes, ne comptons pas sur l’infrastructure qui les crée ou les amplifie. Concrètement, avec l’aide des crypto-monnaies, l’on peut d’ores et déjà commencer à résorber :

Impression-écran d'un article du journal "Le Monde" monde intitulé : "“SwissLeaks” : révélations sur un système international de fraude fiscale."

Connaissez-vous les concepts de too big to fail, d’oligopole, de risque systémique et de banksters ?

Lire plus…

Impression-ecran de l'horloge de la dette publique (carte du monde) du site The Economist ; plus un pays est rouge, plus il est endette.

Comment expliquer ces milliers de milliards d’euros de dettes et à qui la France les doit-elle ?

Lire plus…

Impression-ecran des premières lignes du Traité de Lisbonne sur le site du journal officiel de l'union europeenne.

Pourquoi nos dirigeants sacrifient-ils encore et encore nos services publics ou acquis sociaux ?

Lire plus…

Courbes du modèle proie-prédateur pour représenter la théorié de la "stagnation séculaire".

Êtes-vous à l’aise avec les termes « politique monétaire », « banque centrale » et « crise monétaire » ?

Lire plus…

Schématisation de différents systèmes économiques selon leur type d'organisation, à savoir centralisé (tous les liens rejoignent un centre), décentralisé (tous les liens se concentrent sur plusieurs noeuds) et distribué (il y a nettement plus de liens, le maillage est plus fin, car les liens peuvent se créer sans passer par un centre ou un noeud).

Quel rapport entre capitalisme, épargne, croissance économique perpétuelle et climat ?

Lire plus…

Et si on parlait exchange, wallet, innovation, système de consensus, interopérabilité et communs ?

Lire plus…


Moins de centralisation, plus de démocratie.

Les technologies sécurisées par cryptographie sont en mesure de faire émerger des organisations distribuées, sans centre de pouvoir corruptible. Elles nous proposent aujourd’hui de remettre la Finance à sa juste place (avec le néolibéralisme, nous avons placé le “Marché” au sommet de la pyramide, au-dessus de nos États).

Illustration du modèle de l'holacratie par BPI France, comparé au modèle vertical et hiérarchique classique.
D’après la « Théorie des choix publics », nos représentants politiques font primer leurs intérêts personnels sur l’intérêt général. La gestion de l’économie a depuis été confiée à la sphère financière. Hélas, les financiers font également primer leurs intérêts privés sur l’intérêt général. Peu importe qui se trouve au pouvoir, le problème semble inhérent à l’organisation pyramidale. Et si on la complétait avec des éléments organisés de façon distribuée ?

Il n’y pas que le Bitcoin dans la vie.

Pour certains, les crypto-monnaies n’ont pas d’avenir car trop énergivores et trop volatiles. C’est faire du Bitcoin une généralité. 1/ Certaines crypto-monnaies sollicitent très peu d’énergie pour fonctionner. 2/ Rien n’oblige à passer par la Bourse (i.e. les Exchanges) pour fixer leur cours ; autant se dispenser de la spéculation.

Un cercle d'ordinateurs mis en réseau, leurs communications sont symbolisées par des traits qui les relient tous entre eux. Il s'agit d'illustrer le fonctionnement d'un dispositif d'enregistrement électronique partage.
Les dispositifs d’enregistrement électronique partagé (DLT en anglais) derrière les crypto-monnaies sont, à l’heure actuelle, les technologies les plus prometteuses lorsqu’il s’agit d’organiser plus démocratiquement notre économie.

Techniquement, l’âge des banques est derrière nous.

Avec l’aide des crypto-monnaies, aujourd’hui, nous pouvons mettre en place une gestion des paiements :

  • quasi-instantanée (VS paiments et virements lents)
  • quasi-gratuite (VS frais bancaires injustifiés dorénavant)
  • libre (VS refus de retrait, rejet de paiement, CGU, etc.)
  • robuste (VS subprimes en 2007, crise du repo en 2019, etc.)
  • transparente (VS Clearstream, SwissLeaks, FinCen, etc.)

On ne résoudra pas les crises de notre monde,
avec le système économique qui les cause.