Pourquoi les crypto-monnaies représentent-elles le futur ? [1/2]

Aujourd’hui notre Économie fonctionne en utilisant une monnaie qui peut s’évaporer et causer la ruine de certains épargnants.
Or la technologie blockchain permet la création d’une monnaie de meilleure qualité, plus favorable à notre épanouissement
.

 

1 – Qu’est-ce qu’une crypto-monnaie ?

D’après wikipédia, « une crypto-monnaie […] est une monnaie électronique […] fondée sur les principes de la cryptographie, que l’on peut émettre soi-même et qui permet de régler des transactions. […] Les crypto-monnaies utilisent un système de validation par preuve de travail pour les protéger des contrefaçons électroniques ».

Aujourd’hui, la plupart des crypto-monnaies sont ainsi créées à l’aide de la technologie blockchain, un dispositif d’enregistrement électronique partagé (« Distributed Ledger Technologies » en anglais).

« Une chaîne de blocs est une base de données distribuée qui gère une liste d’enregistrements protégés contre la falsification ou la modification […]. Une blockchain est donc un registre [partagé] et sécurisé de toutes les transactions effectuées depuis le démarrage du système […]. » – Wikipedia

Les crypto-monnaies ressemblent donc à s’y méprendre à nos devises actuelles, purement scripturales. Toutefois aucun endettement préalable n’est nécessaire à leur création. Cela dit, en quoi est-ce révolutionnaire ?

 

2 – Une monnaie de meilleure qualité

On ne le répétera jamais assez, notre système bancaire et financier peut définitivement s’écrouler (cf. Qu’est-ce que l’effondrement ?). En cause, notre façon de créer la monnaie, à savoir la monétisation de dettes ou création monétaire par le crédit.

En effet, notre monnaie scripturale (+) n’a de valeur que parce qu’elle est garantie par un titre financier, à savoir une dette (-). S’il s’avère que la dette servant de contrepartie à la monnaie ne pourra pas être remboursée, alors ce titre n’a plus aucune valeur marchande et par suite, notre monnaie.

 

En d’autres termes, depuis que nous avons quitté le système de l’étalon-or, la quasi-totalité de notre monnaie n’est plus garantie par un certain poids d’or, mais est garantie par des engagements juridiques (si ce titre de dette permet de récupérer X euros auprès d’un agent économique, alors ce titre de dette a une valeur de X euros).

Malheureusement pour notre système bancaire et financier, tout l’argent qu’il a en sa possession n’a par conséquent de valeur que si nous sommes capables de rembourser nos dettes, or rien n’est moins sûr !

Dès lors, la majeure partie de la monnaie que nous utilisons – la monnaie scripturale – peut parfaitement s’évaporer (et c’est pourquoi “l’assureur AIG […] a été renfloué par le gouvernement américain pour éviter que sa faillite ne cause des pertes de l’ordre de 3 200 milliards de dollars au sein du système financier international.”1)

Pour le moment, notons que non seulement les crypto-monnaies n’ont pas recours à la monétisation de dettes pour être créées, mais qu’elles se servent de plus d’un dispositif d’enregistrement électronique partagé pour empêcher tout faux-monnayage.

En définitive, si vous nous permettez de comparer l’Économie à un moteur à combustion, c’est comme si la monnaie utilisée en ce début de nouveau millénaire était un carburant de piètre qualité, tandis que grâce aux crypto-monnaies, il deviendrait possible de recourir à un carburant de meilleure qualité, plus favorable à une inversion de la courbe du chômage.

Suite de l’article “Pourquoi les crypto-monnaies représentent-elles le futur ?” , dans lequel nous détaillons comment les crypto-monnaies vont transformer notre modèle de développement, ICI.